Comment identifier un vin ? Les conseils de votre caviste Tastavin

Comment identifier un vin ? Les conseils de votre caviste Tastavin

Le néophyte peut se perdre rapidement entre les différentes catégories, appellation, étiquette qu’offrent les dizaines de milliers de différents vins produits tous les ans en France. Nous vous donnons quelques conseils pour comprendre l’identité d’un vin. Cela vous aidera lors de votre choix et commander une bonne bouteille à coup sûr ! Depuis quelques dizaines d’années les législation françaises et européennes ont réglementé les étiquettes. Vous y retrouverez toutes les indications vous permettant d’identifier un vin. Les étiquettes sont devenues de véritables carté d’identité des vins.

Catégories de vins

Il existe trois catégories de vin en France. Les vins sans provenance régionale, que l’on appelle vins de France. Les vins de Pays ou IGP (indication géographique protégée), qui proviennent d’une région, mais ne respectent pas les délimitation parcellaires et/ou peuvent être issus de cépages non réglementés par une appellation. Et finalement, les fameuse AOP, l’appellation d’origine protégée, qui est la classe reine des vins français. On pourrait rajouter ensuite les appellations villages, les premiers crus et les grands crus, mais chaque région a son système propre à lui. Nous en parlons ailleurs sur le guide des vins de Tastavin.

Vins de France

Ces vins peuvent être issus de coupage. Le coupage est une pratique où l’on mélange des vins de différentes régions. Ce sont généralement des vins de base à des prix très bas. Les arômes sont grande surprise, ni personnalité. La caudalie (temps en seconde de la persistance aromatique en bouche) est très courte. Elle peut durer de 1 à 3 secondes.

Tous les vins de France sont-ils des vins bas de gamme ?

J’ai souvent cette question avec certains de nos clients. Ce n’est pas si simple. Un de nos nouveaux serveur, à ses débuts dans notre bar à vin, s’est un peu perdu lors des explications. Il existe des vins de table (ancienne catégorie des vins de France) qui proviennent de grande propriété et ont d’excellentes qualités gustatives. Ce sont souvent des vins surprenants, des « vins d’auteur ». Certains domaines se permettent de tenter de nouveau vin avec des cépages et/ou des façons de vinifier qui ne rentrent pas dans le cahier des charges. Ils ne peuvent pas alors bénéficier de la mention AOP, mais passent en vin de France. Ce sont souvent des vins expérimentaux. Nous en avons d’ailleurs un excellent en vente dans notre cave à vin et disponible à la commande en ligne : Le Gamaret du château de l’éclair. Je vous conseille de le tester et votre avis sur les vins de France devrait changer très certainement. Nos clients en sont tellement satisfaits qu’il se trouve aussi en vente au verre dans notre bar à Berlin, Moabit.

IGP ou Vins de pays

Ce sont des vins français qui proviennent d’une seule et unique région, mais ne respectent pas les délimitations parcellaires. C’est à dire, qu’ils sont produits sur des terroirs différents au sein de la région. Les cépages, cependant, respectent les normes de la région. La mention IGP est souvent suivi par le nom de la région. Par exemple, Indication géographique protégée de la Loire. Ou même d’une ville ou d’un département, par exemple, il existe une IGP de la cité de Carcassonne.

AOP, l’appellation d’origine protégée

Il y a quelques années, on parlait d’AOC, c’est la même chose. Normalement, c’est la classe reine des vins français. Même s’il faut parfois se méfier (voir la section Vins de France de cet article). Un vin AOP doit respecter l’origine géographique, mais pas seulement. Le terroir de l AOP doit être unique, c’est à dire d’une aire délimitée et réglementée. La vinification, la taille et la culture des vignes doivent être en accord avec les spécificités de la région. Tous les cépages ne peuvent pas être utilisés, ceux-ci doivent correspondre au cahier des charges de l AOP. C’est ce que l’on appelle les « usages locaux, loyaux et constants ». C’est dit !

Responsable légal du vin.

Nous le répétons assez souvent dans les lignes du guide du vin de Tastavin, le vin est la rencontre du soleil, de l’homme et de la terre. Mentionné le responsable légal est une mention obligatoire. C’est le viticulteur, le domaine, la coopérative ou le négociant qui a élaboré ce vin. L’adresse du responsable légal doit également être présente. On peut aussi retrouver ces informations sur la capsule de surbouchage.

Pourquoi connaitre le responsable légal d’un vin est important ?

Le terroir, le cépage et le millésime vont vous donner des informations importantes sur la qualité et les arômes d’un vin. Mais le vin c est le savoir-faire et la magie d’un homme derrière. C’est une donnée très importante pour identifier un vin. Pour une même appellation, vous pourrez retrouvez des vins de qualité correcte à des vins de grandes classes. C’est souvent ce qui explique la différence de prix. Certaines maisons ou viticulteur ont établi leur propre savoir-faire pour faire de certaines bouteilles de véritable chef-d’œuvre. Derrière chaque vin se cache un homme. Certains ont atteint des niveaux de qualité exceptionnel dans la réalisation d’un vin.

Mise en bouteille

L’étiquette d une bouteille de vin renseigne souvent la mention « Mis en bouteille au domaine » ou « mis en bouteille à la propriété » ou encore au château. Cela veut dire qu’aucun intermédiaire n est intervenu entre la vinification et la mise en bouteille du vin. Dans ce cas, d’autres mentions sont renseignées, celles-ci n’apportent aucune garantie que la mise en bouteille se soient fait à la propriété.

Liste des formules de mises en bouteilles surement situés ailleurs qu’à la propriété :

  • Mis en bouteille dans la région de production
  • Mis en bouteille par nos soins
  • Mis en bouteille dans nos chais
  • Mis en bouteille par X (X étant un intermédiaire)

La qualité d’un vin est-elle plus médiocre si la mise en bouteille n’est pas faite au domaine ?

Généralement la mention de mise en bouteille au domaine ou à la propriété est un gage de qualité. Les amateurs exigeants scrutent soigneusement cette mention. Il est cependant difficile d’affirmer que si la mise en bouteille est réalisée par un intermédiaire, la qualité en patira. Il est possible qu’un jeune vigneron passe par un intermédiaire, faute de moyen. Il existe également des intermédiaires de qualité. Posez-vous les bonnes questions. En quoi la mise en bouteille aurait-elle un grand impact sur la qualité d’un vin ? A contrario, pourquoi un domaine souhaitant contrôler toute la journée de fabrication d’un vin ferait-il appel à un intermédiaire ?

Millésime

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, la mention du millésime n est pas obligatoire. Mais on les retrouve très souvent, soit sur l’étiquette, soit sur la collerette. Si un vin est un assemblage de vendange de différentes années, le millésime ne peut être indiqué. On retrouve cela dans les champagnes ou crémants non millésimés, ou encore dans certains vins de liqueur. Important de noter que la France a dû s’aligner sur une loi européenne, selon laquelle il suffit que 85% du vin soit issu d’un millésime pour pouvoir indiquer l’année. Je ne suis pas sûr que les viticulteurs français suivent cette loi étrange… Le millésime fait parti des signatures d’un vin et cette mention reste à nos yeux très importante pour déterminer et identifier un bon vin.

Capsule

La capsule peut également vous donner des informations importantes pour identifier un vin. Elle contient parfois la vignette fiscale du droit de circulation des boissons alcoolisées. Cette vignette vous permet aussi de déterminer le statut du viticulteur ou producteur. On y retrouve également certain label, comme celui des vignerons indépendants. Elle est de couleurs vertes pour les AOP et bleue pour les vins de pays.

Bouchon

Dernier élément qui vous permettra d’identifier un vin, le bouchon. C’est normalement celui que vous verrez en dernier au moment de boire la bouteille ! Comme cage de qualité, certains producteurs signent leur bouchon. Il est simple de changer l’étiquette d’un vin en vue d’une fraude, il est plus dur de la débouchonner et rebouchonner. Outre le nom du domaine, vous pourrez parfois y lire le millésime et l’origine du vin.

Retrouvez notre sélection de vin à commander en ligne