Publié par Laisser un commentaire

Dégustation Rosé – Muse de Collioure des vignerons catalans

Dégustation rosé AOC Collioure - Muse de Collioure 2017 des vignerons catalans - Tastavin votre expert du vin en ligne

Cela faisait déjà quelques temps que je n’avais pas écrit une dégustation de vin. L’automne à Berlin avançait à grand pas. Le soleil commençait sa longue descente dès la sortie du travail. Les tables de notre bar à vin à Berlin commençait à se remplir dès la fin des horaires de bureaux. J’avais envie de boire un dernier verre de rosé qui me rappellerait le soleil si rare à Berlin. Les hivers sont longs dans le Nord de l’Allemagne et la douceur de fruits rouges gorgés de sucre par le soleil du Sud me donnerait un dernier goût de la douceur estival. Le canapé de notre bar à vin dans le marché couvert de Moabit (Arminius Markthalle) était déjà pris par un de nos habitué. J’ai dû me rabattre au bar.

Parmi tous nos rosés, une bouteille retenait mon attention depuis plusieurs mois, le vin rosé de Collioure Muse des vignerons catalans. La bouteille épouse les dernières tendances esthétiques des vins rosés du Sud de la France. Sans étiquette, la bouteille présente un graphisme de maillot de bain féminin à rayure d’après-guerre. Ce maillot sur la bouteille nous fait penser aux premiers âges d’or des vacances sur la côte méditerranéenne française. Y-aurait-il du Brigitte Bardot dans la Muse de Collioure des vignerons catalans ? Les informations sont directement imprimées sur la bouteille au design ovale et fuselé. Pour accompagner la dégustation de ce vin rosé de Collioure, je me tournais vers notre voisin serbe et lui commandais une assiette de hareng fumé à l’huile et une coupe d’olives noires.

La bouteille de ce vin rosé AOC Collioure reprend les tendances actuelles dans le sud de la France

Village de Collioure, une église au bord de la Méditerranée

Une fois la bouteille sur la table et ma nourriture prête, j’avais envie de découvrir Collioure. Lors de nos Roadtrip sur la route des vins, je n’avais pas eu encore l’occasion de m’y arrêter. Petit village, de moins de 3.000 habitants, situé au bord de mer et proche de la frontière franco-espagnol, ce village semble très apprécié des artistes. Une superbe église, l’église Notre-Dame-des-Anges, resplendit dans la baie de Collioure. Sa tour caractéristique est visible depuis le port. Vous la retrouverez certainement sur toutes les cartes postales de Collioure. De nombreux peintres ont traversé ses petites ruelles, de Matisse à Derain, peintres emblématiques du Fauvisme. Le saint patron de la ville est Saint-Vincent et le village le célèbre pendant trois jours tous les ans au mois d’Août. Rappelons que Saint-Vincent est le protecteur des vignes et des vignerons. Un petit port au bord de la Méditerranée, une église splendide au bord de la mer, des peintres fauvistes et Saint-Vincent comme protecteur local, ma dégustation s’annonçait déjà passionnante.  Je regardais les courbes de la bouteille avec d’autant plus d’envie et étais impatient de retrouver ce paysage (peut-être…) dans le vin.

AOC de Collioure

Il était temps d’ouvrir la bouteille, mais avant la dégustation, mon intérêt se tournait vers les spécificités du vignoble et du terroir de Collioure. Je me versais un verre en mangeant quelques olives et continuais mes lectures. L’AOC de Collioure est situé sur quatre communes, Banyuls-sur-Mer (les grands crus du vignoble du Languedoc-Roussillon), Collioure, Port-Vendres et Cerbère. Le sol est de type schiste sur une étendue de 453 hectares. On recense 300 jours d’ensoleillement par an. Les cépages sont ceux que l’on retrouve traditionnellement dans les vins de la région, Grenache, Mourvèdre, Cinsault, Syrah et Carignan pour les vins rouges et rosés. Surtout Grenache Blanc et Gris pour les vins blancs qui sont souvent mêlés avec des cépages blancs comme la Marsanne, la Roussanne, le Macabeu, le Tourbat et le Vermentino (aussi appelé Rolle en Provence). Seule la vendange manuelle est autorisée pour les vins AOC de Collioure. Afin de stabiliser les sols, les viticulteurs se doivent d’entretenir les murets et les terrasses. Le terroir de Collioure se situe entre montagne et mer, les arômes de ce rosé de Collioure me plongeront-ils dans les vapeurs azurs de la Méditerranée ou dans les hauteurs de Collioure.

Dégustation, avis et note du rosé Muse de Collioure 2017 des vignerons catalans

Dégustation du rosé Muse de Collioure

Dégustation à l’œil

La dégustation du vin Muse de Collioure pouvait commencer. En regardant le vin dans le verre à la lumière du marché couvert, je m’aperçus que le vin n avait pas la couleur rose intense que j’avais deviné dans la bouteille. Au verre, ses teintes sont plutôt oranges saumonées. Elles rappellent les couleurs des rosés de Provence, mais avec une couleur plus soutenue. Sa brillance m’a immédiatement surpris. Les éclats sont resplendissants, ce qui annonce une grande qualité, je retrouvais les rayons du soleil sur l’écume des vagues de la méditerranée. On est installé sur la terrasse d’un petit bistrot du port et le reflet du soleil dans les vagues vous éblouit.

Dégustation au nez

En approchant mon nez du verre, je commençais à ressentir les premiers arômes à environ 12 centimètres. La qualité reconnue à la brillance fût confirmée par la distance au nez supérieure à 10 cm. Je n’ai pas reconnu immédiatement les arômes de fruits rouges et noirs nerveux typiques des rosés de Collioure, mais surtout une douce minéralité, bien marquée, de pierre à fusil et de silex. Il a fallu quelques temps pour passer outre les arômes bien frais de pierre à fusil, pour retrouver des arômes de cassis noir et de mûre légers. J’y ai aussi reconnu des notes florales de roses fraîches qui soulignaient les arômes fruités. Un rosier poussait dans la montagne entre les arbustes couvert de baies. Les senteurs m’éloignaient de la mer. Ces pierres étaient celles de l’église Notre-Dame des Anges ? Le sol y est trop plat au bord de mer, les pierres ressenties dans ce vin me rappelèrent plutôt les montagnes, les chemins caillouteux bordés de fleurs de de ronciers. Ces chemins qu’ont dû prendre le poète espagnol Antonio Machado, lorsqu’il fuyait la guerre civile espagnole.

Voyageur, le chemin

C’est les traces de tes pas

C’est tout ; voyageur,

il n’y a pas de chemin,

Le chemin se fait en marchant

Le chemin se fait en marchant

Et quand tu regardes en arrière

Tu vois le sentier que jamais

Tu ne dois à nouveau fouler

Voyageur ! Il n’y a pas de chemins

Rien que des sillages sur la mer.

Antonio Machado

Il n’y a pas de chemins, rien que des sillages sur la mer…

Dégustation au palais

Dès les premières gorgées, je retrouvais immédiatement la fraîcheur de pierres des chemins de montagnes au matin. La minéralité était très présente dès l’attaque. Puis, comme je m’y attendais, après deux, trois secondes les arômes de cassis noirs délicats arrivèrent sur le palais. Ceux-ci se transformèrent rapidement en doux pétales de roses parfumés. Mais il y avait autre chose, le poète Machado laissait courir sa poésie, au détour du sentier se trouvait un arbre rempli de pamplemousse rosé. Les arômes d’agrumes terminaient l’évolution de ce vin rosé Muse de Collioure sur sa finale.

Description du rosé AOC Collioure au bar à vin Tastavin à Berlin

Description du rosé AOC Collioure – Muse des vignerons catalans

En goutant ce vin et en fermant les yeux, j’avais pensé être à la terrasse d’un petit bar du port de Collioure, admirant l’église Notre-Dame-des-Anges. En y entrant, il y a une chapelle où siège une statue de Catherine d’Alexandrie. Est-ce-toi Catherine, vêtue de ton maillot de bain vintage que l’on retrouve sur la bouteille, as-tu traversé la mer ? Mais tu n’es pas Catherine, ni une baigneuse. Dès les premiers arômes au nez, on monte sur les hauteurs, on suit les pas du poète. Oui tu es la compagne du poète ! J’aurais aimé te voir te baigner, mais le maillot sur la bouteille n est pas le tien. Fille des rochers, tu descends du mont Olympe. Ta musique vient de la pierre et de ces sentiers bordés de ronciers. Le pamplemousse est le rythme de ton chant, tu te fais désirer et à la fin, ton sourire est aimable. Enlève ton maillot de bain pour resplendir dans ta toge. Je vois ton sourire, je te reconnais, tu es Érato ! Tu es muse, fille de l’Olympe et non des contrées de Neptune. Ta musique vient de la pierre, assise, tu admires les reflets de l’eau au loin remués par le tocsin du port de Collioure.

Lors de la dégustation, nous avons pensé à Erato, muse délicate à la musique qui descend de l’Olympe.

Note Tastavin : 93/100

La dégustation et la note Tastavin a été réalisée grâce à la fiche de dégustation du vin à télécharger en ligne.

Continuez votre lecture d’autres dégustations ou d’actualités sur le blog du vin de Tastavin

  • Vin belge, le vignoble de Bellefontaine
    Il est toujours surprenant de découvrir que le Belgique peut être un terroir de vin. Du vin belge ? Eh oui, le vignoble de Bellefontaine a relevé le pari !
  • Dégustation Rosé – Muse de Collioure des vignerons catalans
    En goutant ce vin et en fermant les yeux, j’avais pensé être en terrasse sur un petit bar du port de Collioure, admirant l’église Notre-Dame-des-Anges. En y entrant, il y a une chapelle où siège une statue de Catherine d’Alexandrie. Est-ce-toi Catherine, vêtue de ton maillot de bain vintage que l’on retrouve sur la bouteille, as-tu traversé la mer ? Mais tu n’es pas Catherine, ni une baigneuse.
  • Les vins de Corrèze ont leur AOP
    L’INAO, organisme en charge de l’attribution des AOP, a validé le 3 mai 2017 l’AOP Corrèze. Une partie du vignoble de ce département de la région Nouvelle-Aquitaine possédait déjà une appellation IGP. Le sud-ouest du département de la Corrèze peut maintenant se targuer du prestigieux titre AOP Corrèze.
  • Printemps 2017, le gel fait à nouveau des dégâts dans le vignoble français
    La Bourgogne a été particulièrement touchée avec des températures de -6°C dès le 19 avril 2017. La situation est problématique car le froid touche des bourgeons en éclosion. Ceux-ci sont très fragiles face aux attaques de gel et ils risquent de donner des rendements très bas, voire inexistant.
  • Vendanges 2020, un millésime qui s’annonce exceptionnel pour certaines régions
    La précocité est historique. En cause, l’un des printemps les plus chaud du XXIème siècle, ainsi que de fortes périodes de canicule cet été. L’année 2020 a définitivement été marqué par l’apparition du nouveau coronavirus venu de Chine. En raison des chutes des ventes et des besoins en vin, les viticulteurs ont dû vider leurs cuves et diminuer leur stock.

Vous souhaitez déguster ce vin à votre tour ? Retrouvez le rosé Muse de Collioure des vignerons catalans à commander dans notre boutique en ligne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.