Publié par Laisser un commentaire

Printemps 2017, le gel fait à nouveau des dégâts dans le vignoble français

Vignoble francais - Gel printemps 2017 - Tastavin vendeur de vin en ligne

Gel printanier sur le vignoble français. Quelles sont les régions touchées et quel impact sur le millésime 2017 ?

Comme l’année précédente, avec un gel historique qui avait touché le vignoble français, les viticulteurs ont dû faire face aux dégâts causés par le gel printanier.

La Bourgogne a été particulièrement touchée avec des températures de -6°C dès le 19 avril 2017. La situation est problématique car le froid touche des bourgeons en éclosion. Ceux-ci sont très fragiles face aux attaques de gel et ils risquent de donner des rendements très bas, voire inexistant.

Système de lutte contre le gel dans le vignoble

Afin de lutter contre ces dégâts, les viticulteurs ont recours à différents moyens de protection. Dans la région de Chablis et de Bourgogne, des bougies ont été allumées toute la nuit afin de réchauffer de quelques degrés la température. Ce système est assez couteux, il faut compter 10 euros par bougie et environ 400 bougies par hectares et par nuit ! Cela donne des photos magnifiques des vignobles ainsi éclairé de nuit, mais la poésie s’arrête ici quand on pense aux conséquences que le gel pourra avoir sur le millésime 2017.

Autre moyen de lutte contre le gel dans le vignoble, un système d’arrosage asperge le vignoble. Les bourgeons se couvrent alors d’une pellicule de glace qui les protège contre les températures négatives comme un Igloo. 

Des éoliennes qui brassent l’air afin d’empêcher le froid de s’installer sont également utiliser. Mais d’après les experts, aucun système n’est parfait et la lutte contre le gel est un combat épuisant.

Dans la vallée de la Loire, les viticulteurs ont utilisé des hélicoptères. Ils servent à brasser l’air au-dessus des vignes afin de ramener l’air chaud en en direction du sol. L’appellation Montlouis avait été des précurseurs dans l’utilisation de cette méthode. L’avantage est d’éviter un investissement trop lourd, comme des canons antigel ou à air chaud. Le coup d’intervention des hélicoptères est estimé à 250 euros par hectares.

Vigne aspergée pour protéger contre le gel - Blog du vin de Tastavin
Vigne aspergée pour protéger contre le gel – Blog du vin de Tastavin

De nombreuses régions viticoles touchées par le gel

Outre la Bourgogne et le Chablis, de nombreuses régions viticoles françaises ont été touchées par ce gel printanier.

Peu habitué à connaître des températures négatives, l’Hérault à hauteur de 20 % de la surface de récolte. L’appellation du pic Saint-Loup avait déjà connu des pertes à cause de la grêle l’été dernier.

La Champagne, le Beaujolais, l’Alsace et la vallée de la Loire ont-elles-aussi dû faire face à des températures avoisinant les -6°C.

Dans le Jura, Jean-Charles Tissot, le président du Comité interprofessionnel des vins de Jura, parle de parcelles touchées à 100%. La perte globale sur l’ensemble du vignoble jurassien pourra s’élever de 40% à 50% de perte pour le millésime 2017 !

Epargnée l’année dernière, certains viticulteurs de la région de Bordeaux ont été touchés par ce gel printanier. Certains estiment des pertes jusqu’à 50% ! Saint-Emilion estime à 10% les 7500 hectares de touché. Les villages de Saint-Sulpice, Vignonet et Puisseguin ont été particulièrement exposés. Il faut remonter à 1991 pour connaître de tels dégâts sur les vignes de la région de de Bordeaux.

Tout comme l’année 2016, espérons pour les maisons de vin que le miracle aura lieu que le millésime 2017 sera de qualité.

Continuez votre lecture sur le blog du vin de Tastavin

  • Dégustation Rosé – Muse de Collioure des vignerons catalans
    n goutant ce vin et en fermant les yeux, j’avais pensé être en terrasse sur un petit bar du port de Collioure, admirant l’église Notre-Dame-des-Anges. En y entrant, il y a une chapelle où siège une statue de Catherine d’Alexandrie. Est-ce-toi Catherine, vêtue de ton maillot de bain vintage que l’on retrouve sur la bouteille, as-tu traversé la mer ? Mais tu n’es pas Catherine, ni une baigneuse.
  • Les vins de Corrèze ont leur AOP
    L’INAO, organisme en charge de l’attribution des AOP, a validé le 3 mai 2017 l’AOP Corrèze. Une partie du vignoble de ce département de la région Nouvelle-Aquitaine possédait déjà une appellation IGP. Le sud-ouest du département de la Corrèze peut maintenant se targuer du prestigieux titre AOP Corrèze.
  • Printemps 2017, le gel fait à nouveau des dégâts dans le vignoble français
    La Bourgogne a été particulièrement touchée avec des températures de -6°C dès le 19 avril 2017. La situation est problématique car le froid touche des bourgeons en éclosion. Ceux-ci sont très fragiles face aux attaques de gel et ils risquent de donner des rendements très bas, voire inexistant.
  • Vendanges 2020, un millésime qui s’annonce exceptionnel pour certaines régions
    La précocité est historique. En cause, l’un des printemps les plus chaud du XXIème siècle, ainsi que de fortes périodes de canicule cet été. L’année 2020 a définitivement été marqué par l’apparition du nouveau coronavirus venu de Chine. En raison des chutes des ventes et des besoins en vin, les viticulteurs ont dû vider leurs cuves et diminuer leur stock.
  • Gel historique du millésime 2016 dans le vignoble de Bourgogne
    Le gel a durement touché le vignoble de Bourgogne en cette fin du mois d’avril 2016. Mais quelles seront les conséquences pour les récoltes de vin de Bourgogne ?

Achetez les meilleurs vins de nos partenaires sur la boutique en ligne de Tastavin, votre véritable caviste en ligne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.